Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 16:25

Saint-Nicolas est passé à la maison.

Ben oui, je sais, c’est pas encore la date « officielle », mais chez mes parents, on avait étendu quelque peu le rituel pour faire patienter les petits entre la Toussaint et la venue du grand Saint. Je ne sais pas si cette pratique est commune ou non, je ne me suis pas encore renseignée, mais chez nous, Saint-Nicolas dépose, dans les souliers qui ont été disposés dans la cheminée, chocolats et friandises, un peu, tous les weekends. C’est pour attendre la « grande » Saint-Nicolas du 6 décembre.

 

Dans la nouvelle maison, la cheminée est fermée de deux plaques d’aggloméré, moche d’ailleurs. Inutilisable. Et qui me valent depuis samedi interrogatoires en règles : et il va passer par où ; hein, le Saint en question.  Bah, me disais, je peux bien expliquer qu’il est un peu magique. Après tout, il vole sur son âne, il n’est pas tout jeune, et il distribue simultanément chez tout le monde...

 

Que nenni. Magique, voui, mais pas n’importe comment. Si je veux invoquer des tours de passe-passe, faut que je les essplique. Sinon, rien ne va plus. Bon.

 

Et après ça, faudra encore que j’explique pourquoi et surtout comment il fait pour ressortir. Grmpfs.

Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article

commentaires

Théobald 25/11/2008 21:58

Et quoi ? Un peu de dynamite et hop !

Marie-Laetitia 25/11/2008 21:51

Les plaques d'agglo en fait sont articulées avec des charnières et une serrure qui ne permettent de les ouvrir que ... de l'intérieur.

Théobald 12/11/2008 00:12

[rire pour la belle-mère de Marie]

Pour Saint-Nicolas, c'est extrêmement simple. Il est très bricoleur, il arrive avec sa boîte à outils hyper-sophistiquée qu'il s'est lui même offerte l'an dernier, il démonte tout, il passe, il livre son barda, repasse par le conduit et remonte tout le barzingue sans se faire voir, et dans l'ordre parce qu'en plus il s'est rédigé une notice de remontage.

En fait, Saint-Nicolas, c'est un peu le Jérôme Kerviel des cheminées.

marie 11/11/2008 17:51

souvenir impérissable de ma belle mère saoule à l'aurore d'un matin de noël. elle venait de voir, sur la cheminée, le grand verre de gnôle posé là la veille pour le père noël, et qu'il avait "oublié" de boire. Les mômes arrivaient en courant, elle s'est descendu le verre cul sec. A jeun, of course.
Mais pas de Saint Nicolas chez nous...

Réverbères 11/11/2008 11:07

Ah ! Saint Nicolas… ce merveilleux mystère de nos pays du Nord, l'ancêtre du Père Noël. Depuis ma tendre enfance, je me suis toujours posé beaucoup de questions. Mais finalement, je me suis rendu compte que la meilleure solution est d'y croire, tout simplement. Chaque année, il m'apporte encore - malgré mon grand âge - bonbons, chocolats, speculoos et mandarines en passant par la cheminée (encombrée aujourd'hui par notre télévision). Bien sûr qu'il faut expliquer : Saint Nicolas arrive là où il veut pour récompenser les enfants sages… tout le reste, on fait avec… !