Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 13:12

Tu sais qu’on ne s’en remet pas, de ce type d’éclatement. Il ne reste que des brisures de l’âme. De façon très étonnante, l’être humain concerné peut – après une période de transition plus ou moins longue – présenter toutes les caractéristiques d’un fonctionnement normal. Il ou elle peut vivre en couple, se marier même, avoir des enfants, etc… Il ou elle peut partir travailler tous les matins ou presque. L’observateur attentif remarquera parfois des tentatives d’autodestruction, comme si l’être concerné se projetait volontairement contre la paroi. Il y a parfois un peu de sang. Oh, quelques gouttes* ! Mais tout ce qui est énergie, vitalité, force d’amour est détruit et bien détruit. Irrécupérable. Non reconstructible. Le fonctionnement de cet être alors ressemble à une marche aveugle. Vers la fin ? Non, même pas, il faut de l’énergie pour en finir. Et quand ne reste plus que les copeaux de l’âme provoqués par l’éclatement de la passion, cette passion là n’est même plus assez vive que pour mener au bout.

Tu te sens coupable, au moins un peu ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article

commentaires