Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
26 mars 2009 4 26 /03 /mars /2009 15:21
"Il a dit 'ce n'est pas comme cela que vous allez éduquer un peuple à prendre lui-même son sort en main'", estime Mgr Danneels."

http://www.lalibre.be/actu/belgique/article/491461/mgr-danneels-le-pape-n-est-pas-diplomate.html

Mgr Danneels estime que le pape n'est pas diplomate. Moi je trouve qu'ils font pas mal la paire. Depuis quand un peuple doit-il être éduqué ? Et par qui ?
Faut aider les petits noirs, c'est ça ?
Coopération ou "aide au développement" ?



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans Di d'ju
commenter cet article

commentaires

orlando 01/04/2009 05:38

Ca vqudrit p d'étudier mieux les hommes "féministes"...condorcet,parexemple et LéonRicher...PArfois malhabiles ou patauds,ilséclairent lalutte et fotn comprendre pas mal de choses "en miroir"
A la lumière decetexte de LAclos, on peut relire LEs liaisons dangereuses autrement ('c'était au programme de l'agrg...Et çane m'en a pas dégoûté! Celivre est fableux!!!)

Cath-Grain de sel 01/04/2009 00:52

Passionnant ! Voilà qui me plonge dans un abîme de réflexion. Le maître, l'esclave, c'est comme, excusez mais... l'oeuf et la poule, on ne sait plus bien qui est quoi, la cause et l'effet... N'empêche, il y a matière à méditer sur la condition humaine, féminine, etc. Et y compris sur les papes et les peuples.
Sacré Choderlos !

orlando 29/03/2009 15:15

Eduquons (à prononcer fort!) ... Voici un texte de Choderlos de Laclos, en 1783, répondant à un concours demandant ce qu'il faut faire pour l'éducation des femmes... Hé oui,il fut un vrai féministe et l'on comprend mieux la Merteuil qui voulait "venger son sexe"!!!! je cite ce texte dans ma( attention, pub) Rhétorique de la scène de ménage, un livre très bô,pas cher! Voici:

----------------------------------------------------------

Ô femmes! approchez et venez m’entendre. Que votre curiosité dirigée une fois sur des objets utiles contemple les avantages que vous avait donné la nature et que la société vous a ravis. Venez apprendre comment, nées compagnes de l’homme, vous êtes devenues son esclave, comment, tombées dans cet état abject, vous êtes parvenues à vous y plaire, à le regarder comme votre état naturel; comment, enfin, dégradées de plus en plus par une longue habitude de l’esclavage, vous en avez préféré les vices avilissants, mais commode, aux vertus plus pénibles d’un être libre et respectable. Si ce tableau fidèlement tracé vous laisse de sang froid, si vous pouvez le considérer sans émotions, retournez à vos préoccupations futiles. Le mal est sans remède, les vices se sont changés en moeurs. Mais si au récit de vos malheurs et de vos pertes vous rougissez de honte et de colère, si des larmes d’indignation s’échappent de vos yeux, si vous brûlez du noble désir de ressaisir vos avantages, de rentrer dans la plénitude de votre être, ne vous laissez pas abuser par de trompeuses promesses, n’attendez pas les secours des hommes auteurs de vos maux: ils n’ont ni la volonté ni la puissance de les finir, et comment pourraient-ils vouloir former des femmes devant lesquelles ils seraient forcés de rougir? Apprenez qu’on ne sort de l’esclavage que par une grande révolution. Cette révolution est-elle possible? C’est à vous seules de le dire puisqu’elle dépend de votre courage. Est-elle vraisemblable? je me tais sur cette question; mais jusqu’à ce qu’elle soit arrivée et tant que les hommes régleront votre sort, je serai autorisé à dire, et il me sera facile de prouver qu’il n’est aucun moyen de perfectionner l’éducation des femmes .


---------------------------------------------------
Camefait penser à ça:

PPlemoqueur 28/03/2009 12:39

" Prendre son sort en main" ? c'est drôle comme expression dans ce cas de figure... Enfin, peut importe ce qu'on prend en main, pourvu qu'on lui mette une capote, non ?