Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
23 juin 2009 2 23 /06 /juin /2009 09:56
C’est toujours la même chose.
Quand une polémique éclate en France, la Belgique ne peut pas être tout à fait en reste.
Si la France a froid, c’est la Belgique qui tousse. De plus, depuis que la République est cathodique…
Tout le monde sait ici que Monsieur Sarkozy s’est exprimé sur le port de la burka.

Evidemment, on ne voulait pas être en reste. Et comme les politiques mélangent tout, c’est du port du voile dont il s’agit.

En effet, aujourd’hui, Mahinur Ozdemir, élue CDH au parlement bruxellois, prêtera serment voilée. Rien ne l’interdit et heureusement. Même si elle sera la première femme d’Europe occidentale à le faire.

Nos petits amis du MR ne sont pas contents. Peut-être même ont-ils donné un petit coup de fil à leur ami Monsieur Sarkozy ? Mais le voile n’est pas la burka !!

Et, faut-il le rappeler encore ? La Belgique n’est pas un état laïc, mais un état neutre !!

Et cela change absolument tout. Si tel n’était pas le cas, alors, il faudrait supprimer de ce pays les écoles catholiques publiques… Est-ce vraiment ce que les petits bleus souhaitent ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans Di d'ju
commenter cet article

commentaires

PPlemoqueur 23/06/2009 21:14

Moi je suis pour la liberté. La liberté des femmes de se mettre au choix une burka ou bien des plumes au cul, de se faire exciser, de se faire refaire un hymen pour faire plaisir à leur honneur et à leur "saigneur" et maître.

Ne rêvez pas, car curieusement ces bons apôtres qui veulent une "commission" pour décider enfin si ce qui est con est vraiment aussi con, sont pour la plupart des mecs qui règlent à travers le prétendu sort des femmes des histoires de pouvoir, de culture et surtout de mecs entre eux...

Le jour où les femmes en auront marre de se prendre les pieds dans leurs voiles, leurs robes, de marcher à tâtons derrière la grille de leurs burkas, nuitamment elles iront prendre dans la cuisine le grand couteau à égorger le mouton et elles iront dans le lit conjugal emasculer en règle leur con; leur salopard d'esclavagiste de proxitmité...

En fait il s'agit d'une question de temps...

Filleke 24/06/2009 09:30



C’est un débat difficile. La liberté elle est d’abord dans la tête, et je ne pense pas qu’il suffise de la vouloir, celle-là, pour l’obtenir. L’éducation, l’apprentissage de la raison et de la
pensée font beaucoup. En maintenant les femmes dans un état de dépendance intellectuelle, on leur enlève aussi leur meilleur outil de révolution. Mais ça viendra sans doute.


Mais plus important, je trouve, c’est que ça, ce n’est nullement le problème du chef de l’état. Ce qui est vraiment terrible dans cette présentation au Congrès, ce n’est pas l’histoire de la
burka, c’est la vacuité absolue du reste.



catherine montiel-font 23/06/2009 15:42

merci d'etre venu chez moi... je m'auto édite donc vous pouvez vous procurer mes livres en me passant une commande et si cela vous interesse, appelez moi au 06 61 52 19 55

Mariléti 23/06/2009 11:10

Eh bien tu vois tu me l'apprends !
Neutralité ça me semble tout aussi compliqué, mais je t'avoue que ca m'intéresserait plus, parce que la laïcité je sais grosso modo ce que c'est.
Quand tu as dit ce que tu as dit, tu n'as hélas rien dit du tout ^^ parce que cette définition implique dans certains Etats l'acceptation de toutes les religions dans l'espace public, et dans d'autres leur refus. Pourquoi ? ;)

Filleke 23/06/2009 11:32


ben toujours suivant le dictionnaire, la neutralité c'est "Caractère, attitude d'une personne, d'une organisation, qui s'abstient de prendre parti dans un débat".
ce qui veut dire concrètement que la bonne dame, non seulement a le droit d'avoir des opinions (hein, quand même), mais encore a le droit de les afficher au Parlement.

Nous connaissons les écoles catholiques publiques, mais il y a d'ailleurs aussi des écoles musulmanes ou juives publiques. Moins répandu, c'est vrai.

Je dois admettre que j'ai mis un temps fou à comprendre pourquoi les français étaient fiers de leur laïcité. Cela ne me semblait pas si génial, à moi... Cela me le semble encore moins ces derniers
temps, mais je crois que chez vous, c'est un GRAND principe. Alors, comme partout, on n'y touche pas.

Notez que si, pour devenir neutres, vous deviez passer par la royauté, cela vous ferait un petit air de déjà vu... Je ne vous le souhaite pas non plus.


Mariléti 23/06/2009 10:49

Tu dois maintenant rappeler ce qu'est la laïcité, qui n'est d'ailleurs pas entendue de la même manière selon le pays. Bon courage ^^

Filleke 23/06/2009 10:57


En en sens oui, en un sens non. Comme nous ne sommes pas un état laïc, je pourrais te laisser ce soin à toi, tu dois savoir mieux que moi :D
Mais j'ai peur - intelligente comme tu es - que tu me demandes de définir la neutralité. Et ça, c'est bien plus dur encore, je trouve.

Selon le TLF, la laïcité, c'est le "principe de séparation dans l'État de la société civile et de la société religieuse."

Et chez nous, ce n'est pas le cas, ce qui implique le respect de la présentation des attachements de chacun. Où sont les limites, je n'en sais rien.
Mais cette histoire d'école catholique publique est un signe. 50 % des écoles belges, quand même !