Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 13:40

Pour moi, Almódovar a deux gros défauts.

 

Le premier, c’est qu’à l’heure actuelle, ses films sont appréciés par tous les bobos, les bcbg de l’intellect, les vendeurs et porteurs d’intelligences diverses, des trentenaires lecteurs aux bourgeois cultivés décatis. (Tiens, non, peut-être pas ceux là).

Du coup, quand vous décidez d’aller voir un de ses films, comme je l’ai fait hier avec Los abrazos rotos, vous devez vous attendre à un public fort homogène dans la salle. J’aime pas trop. J’ai toujours peur que quelqu’un m’attaque avec son Libé ou avec son Monde des Livres.

 

Le deuxième, et c’est le pire, c’est que vous pouvez être de la plus mauvaise foi que vous voulez, comme je le suis actuellement, c’est quand même toujours bon. C’est rageant. Prenez Woody Allen, par exemple : il y a de supers mauvais Woody Allen (les derniers craignent un peu, comme disent les d’jeunes). Almódovar, non.

Il y a des excellents films, des films à tomber par terre, comme Hable con ella ou Todo sobre mi madre et d’autres qui sont simplement bons comme Volver ou Los abrazos rotos.

Mais ça reste bon, sacré nom di d’ju.

 

Penelope Cruz est magnifique. Lluís Homar bien aussi. Et comme d’habitude, vous sortez de là, en ayant beaucoup ri, et pleuré bien sûr aussi. Avec un drame dans la tête qui va vous suivre quelques jours, mois, peut-être plus.

 

Si vous ne l’avez pas vu, allez voir.


 




Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans Vu
commenter cet article

commentaires

Cath-Grain de sel 30/07/2009 17:16

Et bien au risque de ne pas faire chorus, je n'aime pas toujours Almodovar : pas vu ce film-là, mais je trouve ses personnages un peu hystériques. Les premières fois ça m'a beaucoup plu, ensuite j'ai l'impression que c'est toujours le même film ! Bon, je me fais un peu l'avocat du diable, je n'en ai pas vu dix non plus... Mais justement, je me suis lassée de cette ambiance que je trouve sans nuances.
Crois-tu que celui-ci y échapperait ?
Enfin, il faut dire que je ne me sens pas "bobo" non plus...
Et Woody Allen, je n'accroche guère, je le trouve calamiteux.
Comment ? Si j'aime le ciné ? Ah, mais oui, plein de choses ! Du drôle, du sentiment, du rêve, des histoires...