Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 15:43

C’est un drôle de métier que le métier d’enseignant. On a une tâche tellement importante ! Apprendre aux enfants. Apprentissage mais aussi développement de la personnalité, confiance en soi, liberté de pensée, autonomie… J’en passe et des meilleures.

 

Et malgré tout ça, malgré cette responsabilité énoooorme et pour toutes une série de raison, les enseignants sont critiqués, moqués, et si peu respectés. Le débat est vaste. Moi aussi je me suis déjà retrouvée devant des enseignants qui ne se bougeaient vraiment pas, qui avaient l’air d’être assez peu éduqués, dont la culture se bornait à Bob et Bobette. Mais il faut dire que quand on voit leur salaire – misère, on a pas trop envie de prendre le relai. Et après tout, j’ai déjà vu des chefs d’entreprise qui ne valaient pas mieux. OK, je ne leur confiais pas mes mômes…

 

Et pi, les paresseux, là, qu’ont tant et tant de vacances ! C’est pas faux. C’est pas tout à fait vrai non plus. J’en connais aussi qui passent leurs weekends à préparer leurs cours.

 

Honnêtement, pour résumer, je pense que la fonction mériterait d’être requalifiée. Faisons-les étudier plus longtemps, tiens. Puis, travailler plus. (Un peu, hein…) Et dans la foulée, respectons-les ! Et payons-les mieux !

Mais faut croire que c’est pas si simple.

 

Deux choses, de ma part. D’abord, merci à Mme Dominique et Mme Stéphanie, les institutrices de Minipouce et qui sont excellentes ! Merci, vraiment !

 

Et ensuite, pour tous les idéalistes qui font ce métier, je leur conseille de tout cœur la lecture d’un petit bouquin paru chez un éditeur que je connais bien. ME Théâtre, « Enseignant malgré tout ».

Parce que ce métier, on le fait avec passion. Et qu’ « ensemble, on est plus forts », dit l’auteur.

Moi, en tant que parent, j’ai appris des tas de choses. ;-)

 

Description chez l’éditeur, ici :

http://www.edipro.eu/Enseignant_malgretout_description.htm

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

orlando 20/09/2009 09:29

Autre chose: tute personne critiquant les enseignants doit être condamnée à enseigner durant une semaine dans une banlieue moyennement dure...c'est là qu'on va rigoler! Là, ils ne critiqueront plus!

Réverbères 18/09/2009 09:32

Un licencié en début de carrière ne gagne effectivement pas trop. Mais en fin de carrière, c'est tout à fait honorable. Sans compter la pension qui (tant qu'elle existe encore) est très supérieure à celle qu'on peut espérer dans le privé.
Ancien enseignant, je travaille dans le privé en tant qu'expert international !!! Ma femme est institutrice et a 7 ans de moins que moi. J'ai comparé nos salaires en calculant le montant net rentré par jour de travail. La différence par jour est vraiment infime ! Croyez-moi, je connais beaucoup de travailleurs dans le privé qui aimeraient gagner autant qu'un enseignant !

Filleke 18/09/2009 09:54


Comme quoi, vous voyez, même avec des chiffres objectifs, nos perceptions peuvent être relatives... Il y a tant de facteurs qui entrent en jeu ! On le dit souvent, mais par exemple, je ne peux pas
garder ma fille le mercredi ou pendant les vacances, ou si peu. Je ne finis pas mes journées à 16h. Mais j'ai la possibilité de travailler plus et de gagner plus si je le désire. Et j'ai le droit à
l'ambition :-)
C'est une question compliquée, mais honnêtement, ce qui importe surtout pour moi c'est que le salaire des enseignants peut être revu à la hausse, mais leur qualificatoi doit être excellente aussi.
N'est-ce pas après tout un des métiers les plus importants ?
:-)


Réverbères 18/09/2009 08:00

Je suis convaincu de la nécessité de revaloriser le métier d'enseignant. C'est un beau métier, exigeant et qui n'est certainement pas de tout repos.
Par contre, il est faux de dire qu'ils ne gagnent pas bien leur vie. Ils n'ont évidemment pas des salaires de cadres de grosse entreprise, mais c'est un mythe - malheureusement tenace - de dire qu'ils sont peu payés !

Filleke 18/09/2009 09:17


Non, pas d'accord avec vous :-)
Quand j'ai terminé mes études en Philo Romane, j'avais la possibilité de travailler soit comme enseignante soit dans le privé. Sans que j'aie d'expérience, le privé m'offrait plus d'1/3 de plus.
Les meilleurs étudiants - à une exception près - sont tous passés dans le privé.
J'ai pensé, par envie, vrai, retourner dans l'enseignement l'année dernière. J'y aurait perdu plus de la moitié de mon salaire. Et sans espoir de promotion...
Heureusement que les vrais de vrais restent quand même. ;-)
EN tenant compte des études faites, les enseignants sont bien en dessous des barèmes...


marie 18/09/2009 07:45

j'entendais il y a quelques temps à la radio une enseignante française qui, dégoûtée du système français, était partie enseigner en Belgique. Elle en était rapidement revenue, en expliquant que là bas le système était dans une telle situation de faillite qu'on se contentait d'y compter les sous pour savoir ce que le budget permettrait ou non de faire...

Filleke 18/09/2009 09:12


Je suppose que ça dépend aussi d'où elle est "tombée". Mes parents travaillent dans l'enseignement depuis toujours (euh, et leurs parents, les oncles, les tantes, bref...) et je pense qu'il y a des
problèmes et des gens motivés partout... Cela dépend. Quand je vois les méthodes de lecture proposées aux petits cousins français de Minipouce, j'hallucine...
Je ne serais pas si négative. ;-)