Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 17:09
on trouve ici un concours un peu particulier

http://labelgiqueseraconte.lalibreblogs.be/archive/2008/12/09/la-belgique-sera-conte.html

Il s'agit de raconter le Royaume Belgique au travers d'un conte.

C'est étrange, n'est-ce pas ? Moi qui adore écrire, raconter des histoires, la Belgique, même en conte, je n'y arrive pas.

Si j'y parviens, je vous le fais savoir.

Et vous ?
Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
26 mai 2009 2 26 /05 /mai /2009 15:58
A viser les grandes âmes, on ne manque pas son but. Qui s'en prendrait à moi, on le laisserait dire ! C'est vers les puissants que rampe l'envie... Pourtant si les petits sans les grands forment un piètre rempart, le faible étayé par le fort, les grands aidés des plus petits, cela fait un mur qui tient bon.

Sophocle, Ajax

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 09:47

De deux côtés d’une vitre, de deux côtés du miroir. Suivant de quel côté vous êtes, le regard change de façon étonnante. Lorsque je suis à la librairie, libraire assise à son comptoir, je fais partie du décor pour ceux qui regardent la vitrine et – je l’espère – les livres dans la vitrine. Comme souvent je lis, ils ne m’imaginent pas attentives à leurs gestes, leurs paroles (dont, bien sûr, je ne perds rien). Je suis objet de figuration derrière la vitre…

Lorsque je passe la porte, je change de côté, je ne suis plus en représentation même immobile. Et j’aime regarder les voisins, les voisines.

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 09:49
[ Je sens que là, je vais commencer à déplaire. Pas de panique, c'est juste mon laboratoire... ]

Monsieur Béni-oui-oui.

 

Le lundi, Monsieur Béni-oui-oui les enfants à l’école conduit ;  

Le mardi, Monsieur Béni-oui-oui à tous prépare les spaghettis ;

Le mercredi, Monsieur Béni-oui-oui au théâtre avec sa femme rit ;

Le vendredi, Monsieur Béni-oui-oui au cinéma la famille suit ;

Le samedi, Monsieur Béni-oui-oui travaux dans le jardin poursuit ;

Le dimanche, jour du seigneur, Monsieur Béni-oui-oui à la messe se tapit.

 

Mais… le jeudi ?

Que fait Monsieur Béni-oui-oui le jeudi ?

 

Eh bien le jeudi, Monsieur Béni-oui-oui, dans mon lit, se méconduit.

 

Ça vous en bouche un coin, hein, Madame Béni-oui-oui ?


Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 13:12

Tu sais qu’on ne s’en remet pas, de ce type d’éclatement. Il ne reste que des brisures de l’âme. De façon très étonnante, l’être humain concerné peut – après une période de transition plus ou moins longue – présenter toutes les caractéristiques d’un fonctionnement normal. Il ou elle peut vivre en couple, se marier même, avoir des enfants, etc… Il ou elle peut partir travailler tous les matins ou presque. L’observateur attentif remarquera parfois des tentatives d’autodestruction, comme si l’être concerné se projetait volontairement contre la paroi. Il y a parfois un peu de sang. Oh, quelques gouttes* ! Mais tout ce qui est énergie, vitalité, force d’amour est détruit et bien détruit. Irrécupérable. Non reconstructible. Le fonctionnement de cet être alors ressemble à une marche aveugle. Vers la fin ? Non, même pas, il faut de l’énergie pour en finir. Et quand ne reste plus que les copeaux de l’âme provoqués par l’éclatement de la passion, cette passion là n’est même plus assez vive que pour mener au bout.

Tu te sens coupable, au moins un peu ?

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
18 novembre 2008 2 18 /11 /novembre /2008 15:16

Ce matin, j’entendais à la radio la chanteuse Zazie, interviewée sur Pure FM, not’radio quasi nationale.

La présentatrice s’emmêlasse les pinceaux en accueillant la françoise dame, tendant la perche : c’est vrai que de France ou de Belgique, on est un peu pareils, tous, non ? Puis, dans certains domaines, la Belgique est presque une extension de la France (Sic).

 

Et la dame de tout le monde il est beau de répondre que oui, presque, hein. Et que Bruxelles est comme Paris, sauf que c’est plus petit et plus froid. (Wouaw ! ) La présentatrice ne sait plus comment s’tirer d’affaire et commence sans aucun doute à penser que si ça continue dans cette voie, ça va mal se passer…

 

Et Zazie la belle de continuer : la chose qu’elle trouve la plus importante avec les belges, c’est qu’ils peuvent être en même temps intelligents et gentils. Alors que chez les français, c’est pas possible.

 

Quelle rigolade, mes amis, quelle rigolade ! J’en ris encore à vrai dire…

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 15:02

Je devisais (mais si !) avec ma voisine, joyeusement, au salon de la petite édition de Péruwelz. C’est toujours étrange de tenir un stand de livres dans un salon. On est en même temps au milieu des gens et séparés d’eux par le stand, par les livres. Du coup, ils vous voient sans vous voir, et se parlent devant votre nez, inconscients de votre présence ou presque, sauf s’ils ont un conseil à vous demander, auquel cas ils franchissent « la barrière ». Mais soit, c’est une autre histoire.

Je devisais donc lorsqu’apparaît dans mon champ de vision une dame d’un certain âge pour ne pas dire d’un âge certain, vêtue d’un pull Tintin.

J’ai soudain réalisé que je suis une personne excessivement sectaire.

C’est affreux de prendre conscience de cela de cette manière…

 

Moquez-vous. Mais c’est tout de même bien embêtant.

Non, c’est vrai. Je ne peux pas voir une bonne femme vêtue d’un pull Tintin sans la caser automatiquement dans la case « bourge débile ». Elle pourrait faire ce qu’elle veut, me parler de poésie, me donner son avis sur Rilke et même sur Césaire (quoi que non, peut-être pas…), que je ne changerais pas d’avis. Bon, elle y arriverait probablement la brave dame au pull Tintin, à force d’acharnement et de patience. L’hypothétique brave dame au pull Tintin qui serait en même temps sensible à Rilke, veux-je dire.

 

Et pourtant ! On lui a peut-être offert, ce pull, ou elle l’a trouvé dans la rue et n’avait rien d’autre à se mettre, que sais-je. Ou bien cela lui évoque un univers d’enfance, des grands-parents fans de BD, que puis-je imaginer encore ?


Soit.

Tout ça pour dire que nous avons tous une grille de lecture précise. Evidemment, nous ne saurions fonctionner sans elle. Elle est plus qu’utile, elle est nécessaire. Mais elle doit aussi être commentée, jugée, remise en question en permanence.

Vous savez tout ça, évidemment. Ce qui est moins évident, peut-être (et encore, vous êtes des malins, vous. Mais oui, je dis ça pour que vous me pardonniez), c’est que nous avons tous, d’une façon ou d’une autre, nos délits de sales gueules…

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
17 septembre 2008 3 17 /09 /septembre /2008 11:43

Soleil, mais froid aujourd'hui. Et moi, j’aime ça. Je ne supporte pas la chaleur, j’aime vraiment le froid. Le froid qui nous fait nous rapprocher pour nous tenir un peu chaud, là où l’été nous éloigne. On a moins envie de se réfugier dans les bras les uns des autres quand il fait chaud.

 

Le froid qui invite au chocolat chaud et au col roulé, tout doux, dans le sofa et sous le plaid, devant le feu ouvert.

 

Le froid qui va en devenant plus sec, plus acéré et qui nous mordra les joues, les rendant rouges, les yeux brillants. Le froid qui nous poussera à la course, attrape-moi, ça réchauffe.

 

J’aime quand les journées sont courtes, quand le soir nous enveloppe tôt, nous donne des envies de calfeutrage.

 

J’aime quand, parce qu’il fait noir et froid, les voix baissent d’un ton, oublient pour un moment les joyeux cris de l’été. J’aime les murmures.

 

Ahhhh. Enfin l’automne.

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
5 août 2008 2 05 /08 /août /2008 22:10

-     Il devient moins intéressant, ce blog, tu ne trouves pas ?

-          Un peu. On dirait que la propriétaire le néglige un peu. Comme un jardin. Si elle le néglige, la mauvaise herbe va pousser…

-         Ou il deviendra désertique, ce serait dommage.

-         Oui. Mais il paraît qu’elle travaille beaucoup. Elle doit déménager – et tiens, à propos de jardin…

-         Oui ?

-        Je crois que le sien est une vraie jungle.

-        Oui, elle l’a dit, mais… ce ne peut être ça qui l’empêche d’écrire, elle n’a pas encore déménagé.

-       Après tout, c’est les vacances ! Filleke peut prendre des vacances, aussi.

-         Ah non ! Pas cette année. Elle doit penser à ces lecteurs.

-         Bon, alors gageons qu’elle passera demain…

      Je crois oui. Elle a des tas de choses à faire demain : téléphoner à une amie qui lui est chère, parler à une autre d'un projet professionnel, envoyer des livres, enfin ceux qu'elle peut envoyer, toutes ne lui ont pas donné leur choix...

      Et elle aura le temps d'écrire ?

      Elle prendra le temps. Je crois.






Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 15:43

Ah ma petite belle, tu as du soleil dans les yeux

Naissant à chaque aube où t'amène la vie

Nouvellement cueillies des fleurs en bouquet bleu

A la route suivie, écoute les oiseaux chanter à qui mieux mieux.

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article