Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 14:17

Il est 14h17. Filleke se réveille après quelques années de sommeil...

 

Drôle, non ?

 

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 11:36

Parfois la vie est douce comme une plume. Parfois elle est plus dure et malgré les bonheurs, petits et grands, elle laisse quelque chose d’un peu lourd, dans la gorge et sur le cœur.

 

Assumer ses choix, affronter les choses, les gens, parfois les gens qu’on aime, ce n’est pas de tout repos. Il faudrait trouver une petite source magique, où l’on peut boire à satiété quand on a besoin de retrouver la confiance, la paix.

 

Evidemment, quand on tient à ses idées et que l’on veut justement bouger pour celles-ci, ce n’est pas toujours facile, la paix…

 

Est-ce que ce que je vous raconte là n’a aucun sens ?

Je le crains.

Passons à autre chose.

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
6 juillet 2009 1 06 /07 /juillet /2009 12:50

Cela faisait des jours et des jours que la chaleur étendait sa chape moite. Ce matin, un petit vent s’était levé. Après la pluie de cette nuit, il faisait plus frais. On aurait pu croire que c’était bon, le cycle reparti, les choses en équilibre. Mais non.

 

Depuis quelques minutes, des trombes d’eau s’abattent en grand fracas sur le jardin, qui embaume. Une pluie si forte et si dense que l’on ne voit pas à travers, elle crée un rideau blanc et opaque, fumant.

 

Comme je suis très enfant, pas souvent mais parfois, je relève ma jupe, j’enjambe l’appui de fenêtre du premier et laisse flotter mes jambes dans ce tourbillon bruyant. En deux minutes, je suis trempée. Mais on ne participe jamais vraiment à la pluie. Sauf peut-être aux orages sur les plages quand on court tête baissée vers les vagues.

Peut-être.


Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
4 juillet 2009 6 04 /07 /juillet /2009 16:41
Il fait chaud. Nous attendons les amis. Un écrivain, un sculpteur, on discutera probablement toute la nuit, comme d’habitude. En attendant, ces moments que j’adore, où l’on met tout en place pour que chacun se sente bien, où l’on prépare ce qui ravira – nous l’espérons – nos papilles. Les artichauts cuisent doucement. Les asperges refroidissent, et attendent leur petite sauce maison. Les tomates séchées sèchent. Les anchois font déjà de l’œil. Les gâteaux pour le dessert sont prêts. Les vins au frais ou pas, selon leur exigence propre. Quelques instants avant la fête. Quand l’homme remontera de la librairie et que nous ouvrirons les bouteilles, ce sera presque le bonheur. Celui d’être avec ceux que nous aimons.

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 09:21

Officiellement, l’école finissait (j’adorais cette expression, enfant), le 30. Mais Minipouce jouait les prolongations jusqu’à aujourd’hui, dans les mêmes bâtiments, avec un stage de psychomotricité. L’année prochaine, elle change d’école.

 

Alors c’est un peu recueillies, (mais si, on peut être un peu recueillie à quatre ans – et demi !) que nous avons traversé la grande salle aux murs bariolés.

Elle nous demande de répéter et répéter encore le programme. Semaine prochaine, arts créatifs, semaine suivante, musique, puis vacances en famille et plage, une semaine chez mami, une semaine avec tati, une semaine chez l’autre mami, une semaine avec maman, quelques jours avec papa… Puis la nouvelle école. Répète maman : une semaine, …

 

C’est tout bête, mais ce n’est pas facile de quitter le connu. Moi qui jusque maintenant (en espérant que ça s’arrête, hein…) ai changé de boulot presque tous les ans, j’exagère à peine, je sais comme c’est difficile, le changement. Pfiut, ma grande. On va y arriver toutes les deux.

 

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 16:01
Les choses que je voudrais faire prochainement

Réussir des muffins au caramel au beurre salé
Créer mes premiers cours eLearning
Monter ma boîte (je rigo o o le, patron !)
Partir en weekend me, myself and I (on peut rêver)
Finir mon xème roman, qu’il prenne place à côté de tous les autres. (ben oui, personne ne les a lus)
Me couper les cheveux (rien à voir avec Patrice Leconte)
Arriver à un niveau potable en italien (pas gagné)
Trouver un resto japonais potable dans la région
Arriver à garder une place pour chaque ami dans ma vie

Les objets qui m’ont quitté récemment. Grmf.

Mes livres de Savitzkaya
Le châle que j’avais fauché à ma mère
L’unique pinceau blush que j’aie jamais eu
Un de mes carnets
La petite veste blazer que j’adorais (grrrrr ! mais où elle est !!)
Mes sous… Je sais, j'ai choisi...

Ce que je ne ferai plus jamais, quoi qu’il arrive

Faire régime, je l’ai dit
Accepter un travail pour un weekend alors que je SAIS que je ne pourrai pas le faire
Manger des soupes déshydratées (BEURK !!!)
M’énerver pour rien contre mon chéri ou ma minette (vœu pieux)
Fumer
Lire « Trends Tendance », j’en ai soupé. (aussi mauvais que les soupes déshydratées)


Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 08:14

Je me rends compte que, ayant délaissé presqu’involontairement ce blog, je ne vous ai pas encore parlé de MiniCat.

 

Je me rends compte, c’est beaucoup dire. C’est Mariléti, encore, qui me rappelle à l’ordre en ce qui concerne le blog et elle a bien raison. Il ne faut à aucun moment s’oublier soi-même. Bref.

 

Donc, je comble les deux vides : je vous donne de mes nouvelles et je parle du chat.

 

Pour ceux qui connaissent Liège, la Batte est un endroit sacré, un marché exceptionnel. Il paraît même qu’il y a une soixantaine d’années, on y vendait des serpents et des singes ! Mais si !

Heureusement, ce sont des espèces domestiques un peu plus habituelles et habituées qui sont présentées sur ce marché. Marché standard, donc, ou presque : en sus des légumes, des fromages et des œufs, on y trouve des poules (bien vivantes mais pas pour longtemps), des poissons rouges, des chats et des chiens, des perruches, des canaris…

Mais ce n’est pas chez un marchand que nous sommes tombés nez à museau sur MiniCat, mais simplement, un badaud l’avait amené là, soucieux de se débarrasser d’une xième portée.

 

J’étais avec Mini et Maxipouce. Ooooooh, mais regarde maaaaaaman, comme il est beau, ce petit chaaaaat…

 

Et voilà. Voilà comment je me suis équipée d’un truc à poils et à pattes et surtout à minidents et minigriffes. Le chat le plus mignon qu’on puisse imaginer. Et, si vous le permettez, sûrement l’chat le plus bête qu’on puisse rêver itou. Pas un jour sans que j’pense à le ramener d’où y vient, ou presque.

 

Pfff. Elle s’appelle Boulette. En plus.

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 14:02
... Mariléti.

Bon anniversaire et

... merci d'exister.


Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 13:31

Ahlala, ma bonne dame, c’est que vous êtes bien malaaate. Quoi, ça se voit, s’entend à ce point ? Oui, je suis malade, moi qui ne suis JAMAIS malade. Ou en tous cas pas souvent. Ou ça fait longtemps. Ou je ne m’en rappelle pas. Ou c’était pas bien grave. Ou bien j’ai oublié.

 

Et là, je rôde, j’erre… et dans quel état ! (Oui, je sais). Je suis à ma douzième tasse de café pour essayer de garder les yeux ouverts. Et ça ne marche même pas trop bien. Pas capable de travailler plus qu’une demi-heure d’affilée. Pas capable de lire plus de vingt minutes. Envie de dooo rmir. Moi. Et si.

 

Alors c’était comme ça ? Je demande pardon, amplement et humblement, à tous ceux que j’ai regardé du haut de mon pied d’estale (Pardonnez, c’est pas bien fin, malaaaate j’vous dis), en les traitant – au moins silencieusement, parfois moins – de chochottes.

 

Oh vous, ça va. Pas la peine non plus de m’envoyer des mails en me disant « bien fait, on te l’avait dit, enfin, tu nous comprends. » Je comprends rien du tout. D’ailleurs, à la fin de cette semaine, cela n’aura même pas existé.

 

Malade, moi ? Jamais. Ou alors, il y a longtemps…

 

 

Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article
18 décembre 2008 4 18 /12 /décembre /2008 09:56
Je l’ai écrit et écrit à nouveau, je n’ai parlé à aucun moment des professeurs de Maxipouce que je ne connais pas. Il va dans une école bruxelloise très réputée, ce qui d’ailleurs, ne change rien à l’histoire.

Je parlais de la situation en Institution. Je ne blâme aucunement les professionnels de l’Institution, même s’il peut exister des critiques. Je dénonçais un effet. Comme je l’ai répondu à une certaine Nanesse, les professionnels de l’Institution ont un regard global sur les enfants. Forcément. Ces enfants-là « reçoivent » peu de regard individuel. Comment le pourraient-ils ?

Ils sont donc « victimes » si l’on peut dire, de cet effet Pygmalion que je tentais de dénoncer. Cet effet existe partout. Essayez avec vos mômes. Si vous dites à un enfant « que tu es sage », en permanence, cela aura beaucoup plus d’effets que claques et fessées. Si vous dites « tu es nul en math », cela aura aussi un effet. C’est de l’autoréalisation.

L’enfant – et l’adulte mais dans une moindre proportion – réagit pour coller à l’étiquette d’une part. D’autre part, les adultes qui posent se regard ne feront que le confirmer… Dans la démarche de parrainage, ce qui est génial, pour chacun, c’est que nous posons un nouveau regard sur un enfant qui en a besoin.

Est-il nécessaire de dire qu’il pose lui aussi un nouveau regard sur nous ? Et que ça nous aide bien…
Repost 0
Published by Filleke - dans quoti diens
commenter cet article