Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue !






Si vous voulez m'écrire au sujet d'un article de ce blog
ou
m'envoyer un manuscrit


filleke.blog@hotmail.com
13 octobre 2008 1 13 /10 /octobre /2008 15:02

Je devisais (mais si !) avec ma voisine, joyeusement, au salon de la petite édition de Péruwelz. C’est toujours étrange de tenir un stand de livres dans un salon. On est en même temps au milieu des gens et séparés d’eux par le stand, par les livres. Du coup, ils vous voient sans vous voir, et se parlent devant votre nez, inconscients de votre présence ou presque, sauf s’ils ont un conseil à vous demander, auquel cas ils franchissent « la barrière ». Mais soit, c’est une autre histoire.

Je devisais donc lorsqu’apparaît dans mon champ de vision une dame d’un certain âge pour ne pas dire d’un âge certain, vêtue d’un pull Tintin.

J’ai soudain réalisé que je suis une personne excessivement sectaire.

C’est affreux de prendre conscience de cela de cette manière…

 

Moquez-vous. Mais c’est tout de même bien embêtant.

Non, c’est vrai. Je ne peux pas voir une bonne femme vêtue d’un pull Tintin sans la caser automatiquement dans la case « bourge débile ». Elle pourrait faire ce qu’elle veut, me parler de poésie, me donner son avis sur Rilke et même sur Césaire (quoi que non, peut-être pas…), que je ne changerais pas d’avis. Bon, elle y arriverait probablement la brave dame au pull Tintin, à force d’acharnement et de patience. L’hypothétique brave dame au pull Tintin qui serait en même temps sensible à Rilke, veux-je dire.

 

Et pourtant ! On lui a peut-être offert, ce pull, ou elle l’a trouvé dans la rue et n’avait rien d’autre à se mettre, que sais-je. Ou bien cela lui évoque un univers d’enfance, des grands-parents fans de BD, que puis-je imaginer encore ?


Soit.

Tout ça pour dire que nous avons tous une grille de lecture précise. Evidemment, nous ne saurions fonctionner sans elle. Elle est plus qu’utile, elle est nécessaire. Mais elle doit aussi être commentée, jugée, remise en question en permanence.

Vous savez tout ça, évidemment. Ce qui est moins évident, peut-être (et encore, vous êtes des malins, vous. Mais oui, je dis ça pour que vous me pardonniez), c’est que nous avons tous, d’une façon ou d’une autre, nos délits de sales gueules…

Partager cet article

Repost 0
Published by Filleke - dans Divague
commenter cet article

commentaires

orlando de Rudder 31/10/2008 09:14

Et puis, bien sûr, "la mise en scène de la vie quotidienne", ouvrage de base de Goffman et, en ligne, "la barrière et le niveau" de Goblot... Distinction et ostracisme... Et l'on voit que l'on n'est pas loin dus structures racistes avec le classisme (sur ces dernières, voir les travaux de ma soeur, Véronique de Rudder et son article sur le voile islamique en ligne)...
Bon goût, mauvais goût... Ca peut tuer! Evoyer sa file en jupe dans un collège du 93 ou son fils en costume-cravate serait monstrueux! La haine est là! Et l'on n'est JAMAIS libre de s'habille "comme on veut"! La mode le sait en jouant sur les oppositions... Je conais la chanson depuis que j'ai réussi à décrocher un boulot, il y a quarante ans, grâce à un costume moche en tergal et une coupe de cheveu de garçon sage accompagnés d'un air de "brave con" rassurant pour le patron!
C'est après qu'il a déchanté!
Soyons les espions des forces de la joie! Vive l'Inde libre et mort aux vaches!

Filleke 06/11/2008 10:06


Noté :-)))


orlando de Rudder 31/10/2008 09:04

La seule discrimination horrible, imparable est vestimentaire! Voir un article fondamental, même si l'on ne partage pas les idées socialo des auteurs; http://pluriel.free.fr/gauche_debat10.html

Maintenant, si l'on aime s'amuser, osons nous vêtir comme on n'aime pas, et jouer la comédie de l'autre, se balader dans une tenue de "bourge friquée" ou de "jeune à la con" si on en a l'âge et regarder les attitudes d'hostilité que l'on soulève! Comme si l'on mange un plat de tripes dans un restaurent où se baladents de sobsédés bio-diétético et tout ça n'ayanyt ni analysé ni dépassé leurs dégoûts alimentaies, leur personnification des mets et leur mépris de ce ux qui ne mangent pas comme eux! Oui, habillez-vous d'un pull Titntin et baladez-vous dans des endroits où vous n'êtes pas connue et où il peut se trouver des gens qui vomissent les pulls tintin!
Il faut jouer à c epetit jeu, des fois! On est encore plus soi-même... J'ai aussi un texte qui s'appelle "les madeleines aux épinards" que je peux vous envoyer et un autre sur "goûts et dégoûts" kék part sur mon blog catégorie morale et métaphysique culinaires! Mais oui, avec un pull tintin, devenez un espion des forces de la joie dans un monde de discrimination vestimentaie et gustative!
Un bô livre pour jouer à devenir soi-même: 1O1 exercices de philosophie quotidienne" de Henri-Pol Droit (c'et peut-ête pas henri, mais ça se trouve)...

Moi, j'ai vu le monde moche come ça...Un jour, ,j'ai récupéré une gourmette en fozor! Je l'ai portée durant une semaine et j'ai vu les regards... Et oui, je devenais le "vulgaire"! Faut dire que j'avais ajouté de faux tatouages (une pensée!) sur l'avant-bras... Ah! Le bon goût! Quelle arme!
Osez jouer le jeu, déplacer les points de vues e relisons "Dans la peau d'un Noir" de Griffith et "Tête de Turc" de Wallraff! Et puis, distraction féroce, habillez-vous vulgos durant un week end...
Devenir autre et plus que soi! tiens donc!
Soyons fiers et mangeons trop, ça horripile l'écolo-bio si souvent affublé de vêtements à la con!
Cachemire et faille, tweed et shantung pour tous!

Filleke 06/11/2008 10:05


J'adore votre idée. Je ne sais pas si je serai assez solide pour me travestir sans en être profondément affectée. Mais justement, ce peut-être utile.
J'y pense. Merci Orlando, pour votre aide à ma réflexion.


Marilé 22/10/2008 15:28

J'espère d'autres développements sur ce franchissement, ou non, de barrière, j'aime beaucoup cette expérience-là. Et cet article aussi d'ailleurs. Tu nous le princessiserais pas dis ?

Filleke 06/11/2008 10:04


Oui, Mariléti, j'y pense. Pour le princessisé, je dois aller plus loin dans mon idée. Mais je vois qu'Orlando m'aide déjà !


Cath-Grain de sel 13/10/2008 20:29

"Nous avons tous nos délits de sale gueule" : comme quoi, ça sert, de se regarder penser. Le pull Tintin ne me fait ni chaud ni froid, mais cette réflexion-là m'évoque plein de choses !
Je me souviens d'un médecin remplaçant de notre généraliste habituel. Il avait un physique si banal que j'ai pensé : "il n'a pas l'air d'un médecin, plutôt d'un supporter de foot !" C'est idiot, hein...
Et qu'est-ce qui empêcherait un médecin d'aimer le foot, d'ailleurs ?!
C'est fou comme le cerveau peut tourner à vide, parfois...

Filleke 15/10/2008 08:42


Notez, nous en avons comme je l'ai dit, besoin, de cette grille de lecture. L'essentiel, c'est de se "regarder penser". Vous le faites, Cath, je le sais ;-)


Daniel Fattore 13/10/2008 18:07

C'est connoté bourge, Tintin, en Belgique?

Filleke 15/10/2008 08:41


Connoté bourge en soi, pas vraiment, mais une marque assez chère a pris l'exclu.
alors, des pulls aux environs des 250 €, hein, c'esr pas prol non plus...